Adoptez un traitement adapté pour les revêtements délicats

 

Coco, jonc de mer, sisal ou chanvre… les tapis et les moquettes en fibres naturelles sont particulièrement cosy et apportent de la chaleur à votre intérieur. Malgré leur aspect rustique, ce sont pourtant des revêtements fragiles et délicats. Pour les nettoyer efficacement et supprimer tout type de tache, adoptez un traitement adapté. Voici tous nos conseils et nos astuces pour les entretenir durablement.

 

Avec quel type de fibres naturelles votre tapis est-il conçu ?

 

Arrivant tout droit de Scandinavie, les tapis et les moquettes en fibres naturelles s’invitent dans nos intérieurs et dans les pages des magazines de déco. Largement appréciés pour leur côté sain, écologique et bon marché, ils apportent une touche authentique, cosy et chaleureuse aux sols de la maison. Toutes les fibres naturelles ne s’entretiennent pas de la même façon. Faisons le point !

tapis decoratif avec des fibres naturelles

Les tapis en sisal

 

Les revêtements en sisal sont obtenus par un tressage de fibres d’agave, plante grasse aux grandes feuilles épineuses. Les moquettes et tapis en sisal séduisent par leur tissage délicat et graphique. Très sensible à l’humidité, le sisal ne se nettoie pas à l’eau. Passez l’aspirateur une à deux fois par semaine pour éliminer la poussière. Pour un nettoyage en profondeur, optez pour un shampouinage à sec une à deux fois par an.

 

Les tapis en coco

 

Comme son nom l’indique, la fibre de coco est issue de la noix de coco. Cette fibre, plus courte que le sisal, offre un aspect plus rugueux et plus artisanal. Imputrescible, anti-bactérienne et isolante, la fibre de coco est plébiscitée pour ses nombreuses qualités. Ici aussi, évitez le nettoyage à l’eau pour nettoyer votre tapis en coco. Utilisez tous les 6 mois un mélange de terre de Sommières et de bicarbonate que vous laissez pénétrer dans la fibre avant de passer l’aspirateur.

tapis  fabrique de fibres de coco naturelles

Les tapis en jonc de mer

 

Parmi les tissages en fibres végétales, celui du jonc de mer est le plus grossier, et aussi le plus résistant. À l’inverse du sisal et du coco, le jonc de mer ne craint pas l’eau, au contraire. N’hésitez pas à l’humidifier au moins une fois par mois. Passez directement la serpillière sur votre tapis ou votre moquette sans détergent. Passez l’aspirateur et aérez abondamment pour éviter la formation de moisissures. 

 

Éliminez les taches de vos tapis en fibres naturelles

 

Les taches incrustées dans les fibres végétales nécessitent un soin particulier selon leur origine :

  • Tache d’herbe : tamponnez avec un chiffon trempé dans l’ammoniaque et rincez sans trop humidifier la fibre.
  • Tache de vin rouge : frottez la tache avec un mélange d’alcool de friction et d’eau pétillante. Nettoyez ensuite au savon noir avant de rincer.
  • Tache de graisse : absorbez la graisse à l’aide d’un papier essuie-tout, saupoudrez de terre de Sommières et passez l’aspirateur au bout d’un quart d’heure.
  • Tache de cirage ou de noir de semelle : frottez la tache avec un mélange d’acétone et d’eau chaude. Rincez et laissez sécher en aérant la pièce.
  • Tache de fruits rouges : détachez à l’aide d’un chiffon imbibé de jus de citron. Si ce n’est pas suffisant, ajoutez de l’alcool à 90 ° au jus de citron.

femme de menage nettoie une tache sur un tapis

Traitement de choc pour éliminer le chewing-gum de vos revêtements

 

Le chewing-gum collé sur le tapis ou sur le canapé, ça ne pardonne pas ! Mais pas de panique, une méthode bien rodée a fait ses preuves. Appliquez sur la tache de chewing-gum dur un sac de congélation rempli de glaçons ou un bloc réfrigérant de glacière. Grattez avec une cuillère les excédents de matière. Déposez un papier essuie-tout sur la tache et passez le fer à repasser pendant quelques secondes. Le chewing-gum va être absorbé dans le papier essuie-tout et disparaître de votre tapis.